Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog du Master Banque et Finance Européennes, IAE Toulouse

Le blog du Master Banque et Finance Européennes, IAE Toulouse

Blog des étudiants du Master 2 Banque et Finance européennes de l'IAE Toulouse


La patience européenne engloutie dans le puits sans fond grec

Publié par Stéphane ESCOUBAS sur 7 Février 2012, 12:50pm

Catégories : #Actualité Financière

Dette-Grece.jpg

Il fut un temps, où l’on n’imaginait même pas le fait qu’un pays européen fasse défaut sur sa dette.

Et puis le problème grec s’est annoncé. D’abord, les autorités ont pensé qu’un défaut partiel suffirait, puis, le montant de la décote a enflé. Ceci jusqu’à ce qu’un défaut total sur la dette grecque soit envisagé, de plus en plus sérieusement et de plus en plus ouvertement.

Il faut constater que malgré les efforts dans les plans d’austérité, la Grèce ne parvient pas à réduire son déficit public.

Les mesures peu populaires ne permettent pas encore de réduire significativement les contraintes qui pèsent sur le pays. Il est à noter que des scrutins à venir ne permettront pas d’accélérer le mouvement, les calculs électoraux ne sont pas les calculs financiers.

Cependant, le temps presse pour la Grèce, car le déficit se creuse, et la patience des européens est mise à rude épreuve. A tel point que les aides vitales pour le pays ne pourraient plus lui être versées.

Sans remboursement des échéances, c’est un tabou qui pourrait être levé : le défaut du pays sur sa dette.

La boîte de Pandore pourrait alors s’ouvrir, et le scénario des défauts en cascade que personne ne veut envisager, pourrait devenir réalité.

La sanction pourrait aussi venir d’une sortie temporaire de la zone Euro, dans laquelle, sans les irrégularités constatées, la Grèce n’aurait pas dû entrer. Les Européens, qui font face à leurs propres difficultés, ne paieraient plus pour des erreurs politiques, sans avoir des garanties sur le bon déroulement futur des opérations.

Source : Le défaut grec, solution au "paradoxe de Zénon" 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents