Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog du Master Banque et Finance Européennes, IAE Toulouse

Le blog du Master Banque et Finance Européennes, IAE Toulouse

Blog des étudiants du Master 2 Banque et Finance européennes de l'IAE Toulouse


La Banque centrale de Chine rassure les marchés financiers

Publié par Master BFE sur 25 Juin 2013, 20:25pm

Catégories : #Actualité Financière

L’institution monétaire a fait le nécessaire pour que les taux s’assagissent. Sans pour autant lever les interrogations à plus long terme sur la croissance.

579362_0202852362603_web_tete.jpg

 

Suite à un lundi noir marqué par une dégringolade de 5.30%, la Bourse de Shanghai a de nouveau connu une séance mouvementée mardi. Mais après avoir perdu plus de 5 % en séance, elle s’est finalement ressaisie, pour terminer sur une légère baisse de 0,2 %. Les investisseurs faisaient le pari que la situation de crise qui a prévalu sur le marché interbancaire chinois ces derniers jours allait s’estomper. Un optimisme rapidement conforté par la Banque centrale qui, après plusieurs jours d’inaction et de communication minimaliste, a fait le nécessaire pour rassurer le marché.

Dans un premier temps, un vice directeur de l’institution, Ling Tao, a fait savoir que le People’s bank of China (PBOC) guiderait désormais « les taux d’intérêts de marché dans une fenêtre raisonnable » et « suivrait de très près les variations de liquidité sur le marché interbancaire ». Premier signal confirmé dans la soirée par un communiqué de la PBOC beaucoup plus fourni, par lequel la banque a annoncé notamment qu’elle fournirait les liquidités nécessaires aux banques dont les bilans sont sains et accorderait des prêts pour les projets qui le justifient. Elle a également confirmé ce que la rumeur affirmait depuis plusieurs jours déjà : au plus fort de la crise, en fin de semaine dernière, elle est déjà intervenue pour soulager certaines banques, au cas par cas, sans toutefois préciser quelles institutions ont bénéficié de ce traitement de faveur.

Purger le système

Même si la panique a toutes les raisons, désormais, de s’estomper, l’épisode qui vient de se dérouler en Chine aura durablement marqué les esprits. Positivement d’une part : par sa fermeté initiale, la Banque centrale, qui agit sur ordre du gouvernement central, a démontré qu’elle était résolue à purger le système financier, et en particulier à mettre un terme aux pratiques dangereuses consistant notamment à utiliser des prêts à court terme pour financer des produits à fort rendement mais à plus longue échéance. La finance occulte, ou « shadow banking », est clairement visée. Et par son communiqué de mardi, la PBOC fait savoir qu’elle reste seul maître à bord, réinstaurant de la confiance dans un système d’où elle s’était volatilisée ces derniers jours.

Mais ce sont maintenant les interrogations sur la croissance chinoise qui risquent de se multiplier. Alors que la deuxième économie mondiale connaît déjà actuellement un ralentissement marqué, le choix d’un assainissement de la sphère financière chinoise aura probablement des répercussions très concrètes. Qu’en est-il de la situation financière des entreprises, à l’heure où de nombreux secteurs sont marqués par des surcapacités ? La hausse tendancielle des taux d’intérêts, qui semble désormais probable, risque-t-elle de précipiter des défauts de paiement ? Entre risque financier et risque macroéconomique, Pékin va devoir agir sur une voie très étroite.

 

Gabriel Gresillon, Les Echos, le 25/06/2013     

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents