Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog du Master Banque et Finance Européennes, IAE Toulouse

Le blog du Master Banque et Finance Européennes, IAE Toulouse

Blog des étudiants du Master 2 Banque et Finance européennes de l'IAE Toulouse


L'année du CAC 40

Publié par Master Banque et Finance Européennes de l'IAE Toulouse sur 2 Janvier 2015, 12:26pm

L'année du CAC 40

L'année s'achève et on ne peut pas dire qu'il s'agit d'un bon cru pour le CAC 40. En effet, sa performance est négative (-0,54%) à 4272,75 points, variation inférieure à la plupart des performances des autres indices.

Plusieurs éléments non anticipés par les marchés permettent de tenter d'apporter une explication à cela.

La baisse vertigineuse des cours du pétrole : Le baril a atteint plus de 104 dollars en juin pour se retrouver à 53 dollars six mois plus tard. Cela a pénalisé les secteurs pétrolier et para pétrolier : Total, Technip qui représente environ 15% de l'indice. Total (14% du CAC environ) à lui seul a perdu 4,45% sur l'année. Technip a fini a -29%.

Autre facteur ayant eu une incidence plus globale sur le comportement des acteurs : le risque de déflation en Europe. Peu d'agents avaient anticipé une telle menace et la prise en compte de cet élément a modifié la donne : les investisseurs ont été plus frileux.

Enfin, les taux directeurs de la BCE sont très bas (0,05%), le taux de dépot est même négatif de manière à inciter les banques à prêter aux investisseurs. Malheureusement, il y a encore peu d'investissement et par répercussion, ces taux bas font baisser les taux américains.

Le fameux rally de fin d'année n'a pas eu lieu et nous avons assisté à de très fortes variations au dernier trimestre. En octobre, les marchés ont paniqué à cause de la menace du virus Ebola et de la crise ukrainienne, l'indice VIX s'est notamment emballé en passant de 16% à 32% avant de retrouver 16% en cinq jours. Les marchés se sont calmés en novembre pour reprendre 3,71% (correction par rapport à octobre). La chute des cours du pétrole en décembre a fait plonger l'indice (-2,67%).

Concrètement, sur l'indice parisien, 18 valeurs ont cloturé en baisse et 22 en hausse. Le "meilleur élève de la classe" est Orange (+57% sur l'année) après cinq ans de baisse consécutifs Valéo (+29%) et Véolia (+24%) complètent le podium.

En revanche, les valeurs pétrolières font grise mine et sont en queue de peloton. Total reste la première capitalisation boursière malgré cet épisode mais Technip devient la plus faible capitalisation du CAC 40.

Les trois plus fortes baisses sont Arcelor Mittal (-30%), Technip (-29%) et Airbus (-26%). Si Technip est pénalisé par la baisse des cours du pétrole, les deux autres bonnets d'âne sont en difficulté par leur performance "dans la sphère réelle". En effet, ils ont tous les deux lancé un profit warning durant l'été et un autre en décembre. Arcelor pâti de la faiblesse de la demande en Europe, Airbus a quant à lui annoncé qu'il livrerait en retard la commande de Qatar Airways.

Les prévisions pour 2015 sont plutôt optimistes, la plupart des analystes voient le CAC 40 finir entre 4300 et 5100 points au 31 décembre 2015. Rendez-vous l'an prochain pour leur donner tort ou raison.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents